Freins et Inquiétudes

« Passé 45 ans, c’est pas un peu tard pour changer de métier ?…”

“T’es sûr de ce que tu fais ? T’as pourtant une bonne situation, c’est dommage…”

“Et si ça marche pas ? Et si tu n’y arrives pas ? T’as un plan B ?”

C’est – entre autres joyeusetés – ce que j’ai pu entendre il y a un peu plus d’un an, quand j’ai annoncé que je quittais mon job pour reprendre des études, dans le but de me reconvertir.

Ces remarques, je les avais déjà verbalisées – dans ma tête – en préparant mon projet. Du coup, quand elles ont été prononcées par d’autres personnes, elles ont heureusement eu beaucoup moins d’impact.

Aujourd’hui, je me dis que si je n’avais pas été très bien entouré et très bien accompagné en amont, quand mon projet de reconversion n’existait qu’à l’état d’embryon, je n’aurais probablement pas mené cette démarche jusqu’au bout.

Je ne l’aurais même pas démarrée, à vrai dire.

Ces freins, il n’appartient qu’à vous de les conscientiser, de les décortiquer pour les comprendre, afin d’y faire face et d’y répondre: c’est une des clés de la préparation qui doit vous permettre d’aborder le changement sereinement.

Et souvent, vous verrez qu’en nommant ces freins, en comprenant d’où ils viennent (besoin de sécurité, peur de l’inconnu, syndrome de l’imposteur, etc.), ils deviennent soudain moins présents. Moins définitifs. Moins graves. Et plus faciles à surmonter, en se projetant.

Les freins et les inquiétudes, quand on se projette dans le changement, c’est normal.

Mais pas irrévocable, loin de là.

On en parle quand vous voulez ! N’hésitez pas à réserver votre 1er entretien gratuit (lien en commentaire)

https://calendar.app.google/ejqT48qYNaJmwhUj7

Partagez cet article :

Adhérent
Supervision
Partenaire